Préparer un projet web sans faire d’erreurs

Un projet web, ça ne s’improvise pas. Voici un petit tutoriel étapes par étapes pour vous aider à préparer un planning d’actions efficace aux petits oignons.

projet web

Que l’on soit micro entrepreneur, artisan ou à la tête d’un petit commerce, c’est souvent difficile de sortir du lot pour faire connaître son activité. Cela peut s’expliquer pour diverses raisons, emploi du temps trop chargé, beaucoup de paperasse administratives ou encore la peur de l’avenir ou de l’innovation. Evidemment, cela n’encouragera pas à investir dans une campagne de publicité, parfois trop chère, parfois trop complexe à son goût.

C’est dommage, car investir un peu de temps et d’argent sur son site web n’est pas un mauvais placement dans la mesure où la stratégie marketing est pensée et planifiée en amont. Voici quelques astuces pour vous aider à faire connaître un site web afin de « remplir le fameux carnet de commandes »

Un projet web – ça se planifie.

Commençons par un peu de planification stratégique. Comment ça s’organise un projet web ? Il est important de se fixer des objectifs et des priorités pour avancer méthodiquement.

1. Définition des objectifs et des intentions

La première chose à faire avant de se lancer dans la création d’un site web est de réfléchir sur les objectifs de votre activité. A quoi va servir mon site web ? Gagner plus de clients ? Donner des informations utiles pour mes clients ? Tenir un blog pour envoyer des actualités ou même travailler son référencement local ?

Si vous ne connaissez pas les intentions de votre site, il est impératif de revoir votre copie . Un projet web doit avoir une intention et des objectifs clairs. Cela pour permettre de mesurer ses performances et son utilité stratégique pendant la campagne. De plus, en réfléchir sur les intentions de votre projet sur le web vous aidera beaucoup dans le temps :

– dans la recherche des mots clés pour le référencement naturel
– pour mettre en marche des campagnes de publicité en ligne (facebook, adwords).
– pour la structure générale de votre site et sa lisibilité

Bref; si vous faites un site, juste pour faire comme tout le monde, alors n’en faites pas.

2 Ne pas dépenser tout le budget dans le site web

Cette maxime peut faire sourire, mais un site neuf et rutilant sans budget de communication ne vous servira à rien. C’est un peu comme acheter une bmw sans essence… Il est préférable de choisir un format de site un peu moindre, avec des fonctionnalités plus modestes (mais évolutives), mais de dépenser un peu plus en marketing, ne serait-ce que pour attirer quelques visiteurs qui pourront devenir des prospects par la suite.

2.2. Être présent sur les médias sociaux

Dès le départ de votre campagne, et cela avant même d’avoir le site, vous pouvez réserver votre emplacement sur les médias sociaux.

A minima :
– une page Google+ avec le nom de la marque
– une page Facebook
– un compte Linked in
– un compte instagram
– un compte snapchat

Si vous n’êtes pas obligé de tous les utiliser dès le départ, vous pouvez au moins les réserver (pour éviter que quelqu’un le fasse à votre place…). Ces plates-formes vous aideront à gagner quelques liens entrants qui profiteront à votre référencement naturel

2.3. Investir dans la publicité en ligne

La publicité en ligne est un « big deal » pour l’entreprise qui cherche à se faire connaître. Les bienfaits de la publicité en ligne sont assez immédiats, mais une campagne vous rendra vite dépendant (obtenir des visiteurs si facilement, c’est addictif). Attention de ne pas tout investir dans ce secteur (20 % me semble une bonne moyenne) pour éviter de vous retrouver sur la paille en cas de réduction du budget.

2.4. Optimiser son référencement naturel

Le SEO est un vrai bel enjeu pour l’entreprise qui souhaite se positionner sur internet durablement. Si une campagne de référencement naturel prends du temps, elle va permettre d’obtenir des positions sur Google. C’est une des formes de communication les plus pérennes pour se lancer sur le web. Ce type de campagne se combine à merveille avec une campagne de médias sociaux

2.5. La communication papier ou print

La communication papier n’est pas morte. Bien que son influence ait drastiquement diminuée. Elle peut toujours servir dans un plan de com’ pour des opérations de notoriété. Prenons l’exemple d’un festival de musique à faire connaître ou d’une activité vers un public qui n’est pas 100 % connectée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *