L’hypnose et la sophrologie

Pour traiter les troubles mentaux et anxieux, différentes méthodes et techniques peuvent être utilisées. Il peut s’agir d’une psychothérapie, d’une technique de relaxation ou bien des deux. L’hypnose et la sophrologie sont l’exemple de deux méthodes très proches et parfois confondues, mais aux différences bien distinctes.

 

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Contrairement à ce que l’on peut croire, la sophrologie est une méthode bien distincte qui vise à atteindre la relaxation grâce à différentes techniques. La sophrologie vous permet d’atteindre un état de paix et de relaxation à la fois psychologique et psychique, comme le fait la méthode de la pleine conscience et bien d’autres méthodes de relaxation. Elle peut être utilisée pour la simple raison d’atteindre cet état de relaxation et d’équilibre entre corps et mental, mais aussi pour traiter des troubles anxieux (stress, anxiété, colère, etc.), des troubles alimentaires, des addictions…

Les experts en hypnose maîtrisent souvent la sophrologie aussi, comme c’est le cas de l’hypnotiseur Axel Zouaoui. Il faut noter cependant que contrairement à d’autres méthodes comme l’hypnose, la sophrologie adresse les symptômes et la situation actuelle au lieu de chercher l’origine du problème. Ce n’est d’ailleurs pas la seule différence entre la sophrologie et l’hypnose comme nous allons voir par la suite.

 

Quelle est la différence entre la sophrologie et l’hypnose ?

On avance dans de nombreux articles que la sophrologie est une méthode dérivée de l’hypnose. Ce qui n’est pas le cas puisque la sophrologie tire ses origines bien plus loin. Elle a été utilisée il y a longtemps par les Indiens, les égyptiens, les persans et les chinois.

En bref, c’est une méthode de relaxation peut-être aussi ancienne que l’hypnose. Il est vrai cependant que l’utilisation de la sophrologie en tant que méthode à part, surtout en psychologie, est assez récente. En tout cas, les différences entre la sophrologie et l’hypnose sont importantes.

Tout d’abord, l’hypnose vise à identifier l’origine du problème pour changer la manière dont la personne le perçoit et de ce fait traiter le trouble d’une manière définitive. De l’autre côté, la sophrologie traite le problème tel qu’il est à l’heure actuelle, ses symptômes donc, dans le but de le soulager sans pour autant agir sur la vraie cause. Et pour cette raison, la sophrologie et l’hypnose présentent une deuxième différence de taille.

En effet et pour trouver l’origine du problème, l’hypnose devrait agir sur l’inconscient qui cache l’évènement traumatisant. Ce qui fait que dans une session d’hypnose, l’hypnotiseur fait tout le travail alors que le patient est passif, en quelque sorte inconscient. En ce qui concerne la sophrologie, le but est d’apprendre au patient à gérer ses émotions et douleurs et d’atténuer celles-ci. On n’agit pas sur l’inconscient, mais sur le conscient afin que le patient soit présent et soit le propre acteur de sa relaxation.

 

Les utilisations de la sophrologie sont nombreuses et interfèrent parfois avec les applications de l’hypnose. Seul votre hypnothérapeute pourra vous dire quelle méthode est la plus adaptée à votre cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *