Qui est Françoise Mézières ?

La découverte de la méthode Mézières a révolutionné le monde de l’orthopédie et de la kinésithérapie, une révolution que l’on doit à Françoise Mézières. Découvrez plus à propos de cette kinésithérapeute française et sur la méthode Mézières elle-même dans cet article !

Parcours et travaux de Françoise Mézières

Françoise Mézières est une kinésithérapeute française qui a vécu entre 1909 et 1991. Et avant, elle est également une enseignante d’anatomie et de physiothérapie. Comme il est connu, Françoise Mézières a mis au point la méthode Mézières qui a révolutionné le monde de la kinésithérapie, de l’orthopédie et de la physiothérapie. Mais le développement de cette méthode n’est pas l’évènement qui a changé la carrière de Françoise Mézières. C’est plutôt l’invention du concept de chaîne musculaire.

Grâce à une découverte empirique (basée sur l’observation), Françoise a compris que le corps fonctionne en totalité et que toutes les parties du corps sont reliées entre elles, notamment par la chaîne musculaire. Ainsi, pour traiter une partie du corps, il faudra traiter l’ensemble du corps. Sur ce principe, Françoise Mézières a développé la méthode Mézières en 1947. Une méthode qui défit tous les enseignements orthodoxes et s’oppose aux principes de la kinésithérapie classique.

La méthode a été révolutionnaire sur tous les niveaux. Non seulement le principe du corps en son intégralité est nouveau, mais la méthode repose sur un travail manuel et abandonne toutes les machines utilisées dans la physiothérapie (appareils orthodontiques, corsets, tables de traction, etc.).

Évolution de la méthode Mézières

Il existe un bon nombre de praticiens de la méthode Mézières en France aujourd’hui ainsi qu’une association spécialement dédiée à la méthode et fondée par Françoise Mézières en 1970. Si vous souhaitez faire partie de l’AMIK (Association Méziériste Internationale de Kinésithérapie), vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site methode-mezieres.fr.

L’association regroupe les kinésithérapeutes pratiquant la méthode et leur permet d’accéder à une formation de qualité, des journées de partage, des informations utiles à propos de la méthode et bien plus. Suite à sa découverte en 1947, la méthode Mézières n’a pas connu l’élance prévue comme c’était le cas pour d’autres méthodes de la kinésithérapie et ceci pour plusieurs raisons. Comme indiqué avant, les concepts de la chaîne musculaire et du corps en sa globalité étaient révolutionnaires.

La méthode Mézières était paradoxale et donc difficile à accepter. De plus, Françoise Mézières n’a pas laissé derrière elle beaucoup de travaux qui serviraient d’appui à ses élèves.

Pratique de la méthode de nos jours

La méthode Mézières est de plus en plus connue de nos jours. L’association AMIK accueille de plus en plus de praticiens et il y a beaucoup de travaux sur la méthode. Un kinésithérapeute doit avoir une bonne maîtrise de la méthode Mézières pour pouvoir la pratiquer.

Une séance se déroule en 45 à 50 minutes et se base sur trois différentes pratiques : les postures d’étirement qui permettent de libérer les muscles rétractés et allonger les muscles raccourcis, les massages qui ont le même but en plus de récupérer les sensations musculaires, et les mobilisations dont le principal objectif est de redonner la mobilité aux muscles et aux articulations.

Les postures d’étirement, les massages et les exercices de mobilisation utilisés diffèrent d’un cas à l’autre. Le praticien recommande en général une seule séance par semaine sans exercices à la maison. À noter aussi que chaque séance est différente, s’adaptant à l’état du patient.

La méthode Mézières n’est pas facile en pratique et nécessite un effort physique de la part du thérapeute et une immersion de la part du patient. D’où l’importance d’avoir une bonne expertise avant de pratiquer la méthode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *