L’été arrive et les apiculteurs s’attellent à la tâche. Les rayons se remplissent de miel et il est temps de le récolter. Si certains éleveurs d’abeilles préfèrent extraire le miel manuellement, d’autres optent plutôt pour l’extracteur. C’est une machine qui permet de dégager le miel des cellules, par la force centrifuge.

Mais, avant de commencer à dégager les cadres remplis de miel, l’apiculteur doit trouver le bon extracteur de miel.

Un extracteur est une machine qui permet de retirer le miel contenu dans les rayons plus rapidement que par l’écoulement spontané. Le choix de l’extracteur dépend d’un certain nombre de facteurs. Certes, c’est avant tout celui qui répond le mieux à la situation de l’apiculteur, situation professionnelle (amateur ou professionnel) et financière. Mais, ce n’est pas tout.

Le matériau approprié

Un bon extracteur est celui dont la cuve est en acier inoxydable, voire en plastique alimentaire. C’est la matière qui convient le mieux au miel, parce que c’est un produit acide, par conséquent, il ne peut être conservé dans n’importe quel matériau.

Le nombre de cadres

Le bon extracteur est aussi celui qui s’adapte le mieux au nombre de cadres à vider. Ce n’est pas très intelligent, par exemple, que d’utiliser un extracteur pour professionnel, alors qu’on est tout juste un amateur débutant, avec un petit nombre de cadres à vider.

Radiaire ou tangentiel ?

– L’extracteur radiaire
L’extracteur de miel de type radiaire, qu’il soit manuel ou électrique, est une machine dans laquelle les cadres sont placés perpendiculairement les uns aux autres, par rapport au bord de la cuve.
L’extracteur radiaire offre l’avantage de pouvoir contenir jusqu’à 120 cadres et même plus. C’est le modèle approprié quand le miel est assez fluide, parce que le travail d’extraction du miel de ruche se fait rapidement. Par contre, si le miel est plus épais, il vaut mieux choisir un extracteur de type tangentiel.

– L’extracteur tangentiel
Avec un extracteur tangentiel, les cadres sont placés en tangente par rapport au bord de la cuve. C’est l’extracteur qui convient pour un miel qui n’est pas fluide. C’est le type d’extracteur le plus utilisé par les apiculteurs amateurs.

Comparé au radiaire, ce type d’extracteur demande plus de manipulation. L’apiculteur devra retourner les cadres lors de l’extraction de la première face du cadre et de la deuxième. Un travail qui se répète plusieurs fois jusqu’à ce que les cellules soient vidées.

Avec un extracteur tangentiel, l’extraction de la première face des cadres se fait très lentement.

Électrique ou manuel ?

Il existe sur le marché des extracteurs manuels et d’autres à moteur, qu’ils soient radiaires ou tangentiels.

– L’extracteur manuel
L’extracteur manuel fonctionne à la force des bras. L’apiculteur fait tourner manuellement une manivelle pour activer la rotation des cadres placés à l’intérieur de la cuve. C’est le modèle qui convient le mieux aux apiculteurs amateurs débutants.

– L’extracteur électrique
L’extracteur de miel électrique est une machine à vitesse variable. La rotation, en radiaires ou en tangentiels, est assurée par l’énergie électrique. Ce type d’extracteur offre à l’apiculteur l’avantage de ménager ses biceps, puisqu’il est doté d’un moteur. C’est d’ailleurs le modèle recommandé quand le nombre de cadres est important.

Voilà, vous avez tout en main pour investir dans un extracteur à miel, et c’est le bon moment d’autant plus que c’est les soldes y compris en apiculture.