Propulser

Actualité web en direct

Le devenir de la médecine


On remarque que de plus en plus de personnes s’investissent dans le métier lié aux nouvelles technologies. Cela vaut aussi pour les métiers de la médecine. Un petit tour d’horizon nous fait apprécier l’implication des nouvelles technologies dans la médecine.


Des applications de la technologie

Lorsqu’on parle de médecine, il apparaît évident que cela a trait à une relation entre un patient et son traitant. Il y a une dizaine d’années, on n’aurait jamais pensé à une relation qui ne soit pas totalement physique. Et pourtant, cela a commencé avec l’avènement du téléphone. Avec cette technologie, salvatrice et révolutionnaire à l’époque, on pouvait dans certains cas recourir à une assistance médicale à distance. Cela a fait la une des médias à un moment qu’un mari a aidé à accoucher son enfant avec l’aide d’un médecin, qui se trouvant trop loin au moment de l’ouverture du col, n’a eu que cette alternative.

Actuellement, il existe nombre de technologies qui facilitent la vie en termes de médecine.http://ilab-analyses.fr/nos-labos/ offre par exemple une liste de laboratoires agréés pour délivrer le résultat d’analyse. La révolution consiste dans le fait que ces résultats sont consultables en ligne aumoyen d’une connexion internet. Une partie assimilée par beaucoup à une corvée est donc devenue facultative de ce fait.

Les technologies à venir déjà accessibles

En termes de télémédecine, des applications sont déjà à l’essai pour ce qui est du pouls et du rythme cardiaque. Bien qu’elles n’aient pas encore reçu l’aval des autorités compétentes, certains essais ont démontré que les résultats donnés par ces applications accessibles depuis un téléphone dit intelligent (smartphone, traduction libre) sont comparables et fiables. Il serait inconvenant de négliger l’apport des nouvelles technologies dans le domaine de la médecine. La robotique, longtemps décriée a fait son bonhomme de chemin et assiste actuellement nombre de médecins dans leurs tâches les plus difficiles.

Dire que l’on peut pratiquer une opération très risquée depuis des dizaines de milliers de kilomètres par visioconférence n’est plus du domaine de l’absurde. Même si cela reste rare, ces cas arrivent de plus en plus fréquemment. Le recours à ces nouvelles technologies et ce, dans de nombreux domaines est de plus en plus sollicitée. Il va sans dire que même si cela sauve des vies, le recours trop poussé à ce genre de pratique va à l’encontre de toute déontologie. On pourrait se dire que si un appareil quelconque a un taux d’erreur de zéro pour cent, il pourrait remplacer un vrai docteur. Mais cela ne risque pas d’arriver de sitôt car les machines et tous les artifices technologiques sont toujours une adaptation de la pensée et l’expérience humaine. Quoi qu’il en soit certaines applications de la technologie sont très pratiques, comme les moniteurs qui avertissent à distance d’un problème grave par exemple.