Propulser

Actualité web en direct

Journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées : l’ONU a été très claire


La maltraitance des personnes âgées est considérée comme un crime odieux devant la loi, et mérite une sanction pénale très sévère. À travers son discours, à l’occasion de la Journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées, le 15 juin 2015, Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU, a appelé tout le monde à se donner les mains et à prêter mains fortes auprès de l’Organisation pour combattre ensemble cette maltraitance envers les seniors.

Entre 1995 et 2025, les plus de 60 ans devraient passer de 542 millions à 1,2 milliard

Dans son communiqué, Monsieur Ban Ki-moon a précisé dans un message clair que c’est tragique et déplorable de voir que de nos jours, les personnes âgées sont encore exposées à la maltraitance et à la négligence. Pourtant, d’ici quelques années, le troisième âge représentera près de 20 % de la population mondiale. Selon les statistiques estimées par l’ONU, entre 1995 et 2025, les plus de 60 ans devraient passer de 542 millions à 1,2 milliard. D’où, les chiffres vont passer à très grandes vitesses. Une situation qui devrait inquiéter la société. Selon encore ces statistiques données par l’ONU, 4% à 6% des personnes âgées subissent encore une forme ou une maltraitance à domicile ou dans les établissements d’hébergement. Pourtant, cette situation peut affecter physiquement et psychologiquement les personnes aux cheveux blancs, et peut laisser des graves séquelles.maltraitance personne âgée


 

Les femmes sont les premières victimes

Le Secrétaire Général de l’ONU a tenu à encourager et à remercier les volontaires, les associations ou les particuliers œuvrant dans la défense des personnes âgées contre la maltraitance et la violence, qui sont de plus en plus nombreux. Ban Ki-moon a précisé que « D’après les résultats des études qui ont été effectuées, l’âge, le sexe et la dépendance sont des facteurs aggravants en ce qui concerne les risques d’abus, dont les femmes sont les premières victimes ». Le recours à une assurance prêt pour senior, tel que Silver Éco est l’un des dispositifs pour lutter contre la maltraitance des personnes âgées.