Actualité web en direct

Quelle assurance pour les voitures tuning ?

tuningModifier son automobile pour lui donner un aspect plus sportif augmente la valeur de la voiture et par conséquent, l’assurance auto aussi. Les modifications peuvent coûter selon l’aspect de la voiture, et l’assurance peut grimper jusqu’à 500 € de plus par an. Aujourd’hui, transformer son automobile est soumis à des règles strictes. Chaque élément rajouté à son véhicule doit être homologué, pour être couvert par son assureur. Il en est de même pour les barres et les coffres de toit sur les voitures classiques. L’assurance auto est alors majorée ou non. Toutefois, il n’existe pas d’option spéciale tuning.

Assurance adaptée au tuning

Auprès des grands assureurs, le tuning sera soit sous forme d’expertise, soit on passera par le biais d’option qui va pouvoir couvrir les accessoires. Une chose importante aussi, si les accessoires sont montés lors de la livraison du véhicule, par le constructeur, on n’a pas besoin de déclaration préalable. Ils sont considérés comme faisant parties intégrantes du véhicule. C’est généralement sur la facture d’achat du véhicule. L’assurance auto varie donc en fonction des modifications apportées à sa voiture et les prix augmentent très fortement, lorsqu’on modifie la puissance du moteur. Aujourd’hui, il y a près de 200 000 passionnés de tuning en France, pour un chiffre d’affaires de près d’un milliard d’euros.

Se tenir informer de la loi

Avant toute modification, il important de se tenir informer de la loi :
– Ainsi, les vitres avant latérales et le pare-brise ne doivent pas être teintés.
– Les jantes et les pneus ne sont pas acceptés s’ils sont trop larges
– Le bruit du pot d’échappement ne peut dépasser un certain seuil de décibel
– Et enfin, les plaques d’immatriculation ne doivent pas présenter des accessoires personnalisés.
Toute voiture ayant été modifiée doit obtenir un CESAM, un visa de la part de la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement). Des experts doivent vérifier au préalable que la conformité de la voiture ne s’est pas retrouvée altérée. Avec le visa, l’assureur peut décider de valider le contrat ou voir, l’annuler. Si l’assuré ne communique pas les modifications à son assureur, la sanction peut se relever grave en cas de souci du véhicule. La voiture modifiée peut changer leurs risques couverts, l’assureur avait eu besoin de réévaluer les garanties et les cotisations du contrat.