Le Crowdfunding apporte la perspective de devenir investisseur immobilier même si vous ne disposez pas d’un capital immense. Avec ce système, vous aurez le entre différents types de placement en fonction des placements autorisés sur votre plateforme. Il faut noter qu’en domaine d’investissement participatif, l’investisseur aura le choix sur les obligations, le holding ainsi que le prêt classique. Il suffit tout simplement de choisir le contrat qui correspondra le plus à sa situation financière afin de pouvoir rentabiliser ses avoirs au maximum.

Si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure, sachez que le paiement du capital plus les intérêts s’effectue à partir du 12ème et 24ème mois d’investissement. Ce qui n’empêche pas certaines plateformes de déroger à cette règle puisque certaines d’entre elles paient leurs investisseurs à partir du 6ème mois d’investissement. Cela est souvent le cas lorsque le placement est de qualité et que le bien trouve preneur rapidement.

En matière de Crowdfunding immobilier, il est essentiel de tenir en compte des différents risques que puissent présenter un programme, tout comme pour le placement traditionnel. Ces risques s’apparentent souvent à la durée de remboursement, le programme choisi ainsi que le taux de rémunération appliqué par les plateformes. Même si ce taux peut atteindre les 12%, il faut comprendre que vous ne pourrez pas toucher à votre placement tant que la vente ne sera pas conclut, et c’est le cas de tous les investisseurs appelés également crowdfunder.

Afin de garantir le paiement de chaque actionnaire, ces plateformes proposent ce qu’on appelle pacte d’actionnaire. Donc, lorsque vous vous inscrivez sur une telle ou telle plateforme, veuillez toujours vérifier ce pacte. Cela vous montrera le sérieux des projets qui s’y trouvent, vous assurant la faisabilité de chaque projet. A noter que le montant minimum qu’applique la plupart de ces plateformes de crowdfunding est de 1 000 euros. Mais, comme la règle permet de faire les exceptions, vous pourrez trouver des plateformes qui permettent aux particuliers d’investir dans la pierre dès 500 euros. Le montant maximal n’est pas limité sauf pour les plateformes disposant du statut IFP, cela peut aller de 1 000 à plusieurs millions d’euros.

Pour connaître davantage sur ce type de placement, vous pourrez également vous renseigner sur eguida.fr, un site qui aide les futurs investisseurs immobiliers dans leur projet.