L’isolement des personnes âgées est un fait de société réel et préoccupant. Ces seniors qui ont eu une vie active intense se retrouvent dès la retraite confrontés à une solitude provoquée la plupart du temps et qui parait inévitable. Ils sont confrontés à des risques physiques et mentaux alarmants en raison de leur isolement. Toutefois, il existe des méthodes toutes simples pour rompre la solitude des personnes âgées.

L’aide sociale

Elle constitue en réalité la politique générale de support à un senior. L’aide sociale permet à ce dernier de rompre avec la solitude. Cette forme de secourisme particulière revient à lui trouver un aidant social — un tiers en général — pour lui apporter la sociabilité et le confort nécessaires pour passer des jours paisibles. L’aide sociale a pour objectif de reconstruire les liens sociaux pour la personne âgée. Elle lui permettra de retrouver d’anciens amis, de participer à des activités ludiques de quartier comme le bridge, la danse ou des compétitions sportives. L’aide sociale contribue aussi à cultiver et à partager ses passions. Ainsi, le senior pourra faire par exemple de la peinture ou du jardinage, des activités qui facilitent les échanges avec l’extérieur. L’aide sociale simplifie encore l’autonomie de ces personnes grâce aux divers services qui permettent aux seniors de communiquer aisément avec leurs proches ou de réaliser des activités administratives importantes.

Le recours à une aide médicale

C’est une mesure d’action sociale primordiale. En effet, l’isolement des personnes âgées a une incidence sur leur santé. Souvent en perte d’autonomie, ces dernières n’ont plus réellement la force physique et même mentale pour prendre soin de leur condition physique et mentale. En cas de chute ou de malaise, le pire pourrait vite survenir. C’est pour cette raison que des solutions comme l’assistance médicale contribuent à lutter contre l’isolement des seniors, ainsi que la téléassistance pour les personnes âgées. Grâce à un infirmier ou à un aide-soignant, le senior peut être sûr de voir sa santé contrôlée. L’infirmier ou l’aide-soignant est le professionnel adéquat pour prendre le pouls du senior, vérifier s’il prend tous ses cachets… Dans la majorité des cas, ces solutions sont financées par le senior, mais aussi par l’État, des associations et des entreprises privées.

Enfin, il est même proposé au senior une offre de colocation. Elle lui favorise les échanges intergénérationnels et améliore par la même occasion son bien-être.

Voilà quelques solutions préconisées pour permettre aux seniors de retrouver la joie sociale.