Ce n’est plus une simple rumeur de nos jours ! C’est confirmé ! Des études menées par SOS Racisme ont prouvé qu’il existe bel et bien de la discrimination dans les démarches pour le crédit. Force est de constater que les banques qualifient les profils par ordre de préférences ou par questions de principe. Le fait est alors que les plus jeunes ont plus de mal à financer leur projet avec un prêt que les trentenaires ou les personnes de quarante ans, qui sont jugés être dans une situation de vie plus stable. Focus.

Demande de crédit par les jeunes : des réponses qui sont presque toujours négatives

En créant différents profils et en les adressant à divers établissements prêteurs, il a été admis que les moins de 30 ans recevait des réponses négatives dans la majorité des cas. Sur 20 banques, concernées par l’étude entre autres, seuls 30 à 40 % des demandes obtiennent des réponses de principes. Et encore, quand les demandes sont plus étudiées en profondeur, les taux d’acceptation diminuent.

Les banques justifient cet état des choses par le manque de garantie que représentent les emprunteurs de 20 ans : pas de revenu stable, pas d’assurance viable, etc. Ce sont pourtant des conditions importantes pour l’obtention d’un prêt avec Optimum finances.

Les avantages des crédits pour jeunes

Cependant, ceux qui ont pu obtenir faveur auprès de la banque payent moins cher leur crédit. En effet, les jeunes sont avantagés quand ils obtiennent un prêt. La somme qu’ils doivent généralement remboursée pour leur dette leur revient moins cher, avec un taux n’excédant pas actuellement les 9 %.

Pour ce qui est du TAEG, le sexe est un facteur déterminant. Les jeunes femmes par exemple doivent dans les 7.25 % de taux contre 1.53 % pour les jeunes hommes. Pour une personne de 40 ans, les établissements ne descendent pas en dessus de 8.73 %.

Par contre, l’origine et l’apparence ne comptent en rien dans l’établissement des taux. Du moins, c’est une violation des « principes d’égalité de traitement » imposé par les différentes chartes et textes de loi applicables dans le pays.