Les Tikar du Cameroun : une histoire au cœur du Grassland

pexels-photo-861311

Dans le centre ouest du Cameroun, vit l’une des ethnies du Cameroun, dans les Grassland, à proximité des Bamiléké et des Bamoun. Les origines de ce peuple mêlent à la fois légende et Histoire, ses traditions sont fortement ancrées dans un passé glorieux.

 

Une histoire orale du peuple Tikar

Les Tikar, d’après leur histoire orale, seraient originaires de la péninsule arabique, plus particulièrement du Yémen, puis auraient migré vers la région de la vallée du Nil, au Soudan actuel, près de Méroé. On suppose que lorsque les ancêtres des Tikar vivaient au Soudan, le long du Nil, ils y auraient développé leurs compétences en matière de pâturage, de fabrication de fer, d’équitation et de combat.

 

De là, ils auraient ensuite émigré du Soudan à Ntumu l’actuelle plaine de Tikar au Cameroun, pour se mêler aux habitants qui occupaient déjà les lieux.

 

Les souverains Tikar, de fins politiciens et stratèges.

Il y a eu ainsi une série de quinze royaumes ou clans, dont sept furent particulièrement important. Le Ngambe fut le plus imposant de tous.

Les futurs rois et la classe dirigeante venaient toujours de ce clan et tous les clans étaient dirigés par un roi qui supervisait les nobles, les grands producteurs, les chefs militaires, les marchands et les chefs de la ville.

 

Dotés d’armes supérieures et savait combattre à cheval, les soldats Tikar protégeaient le pouvoir, maintenaient la paix dans les frontières du pays, et relevaient les impôts.

 

Ainsi, le peuple Tikar était connu pour sa sophistication dans le gouvernement, la guerre et les arts.

 

Plusieurs royaumes dans le nord-ouest du Cameroun s’identifient comme Tikar car beaucoup de princes Tikar ayant quitté la plaine de Tikar pour d’autres lieux, ont établi leurs propres pouvoir ailleurs.

 

Un héritage jusqu’en Amérique

Peuple des plaines, les Tikar furent aussi les victimes de la traite transatlantique des esclaves.

Ce talent pour diriger les personnes, pour les arts et le pouvoir se retrouvent dans certains de leur descendants en Amérique.

Ainsi, le producteur et musicien Quincy Jones a découvert, lors d’une émission aux U.S.A. qu’il possédait des origines Tikar.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *